Aller au contenu principal

L'attractivité des étudiants : « soft power», rayonnement et dynamisme économique

Publications de veille Habitants et Talents
Source : https://www.shutterstock.com/

RÉSUMÉ

Avec 230 000 étudiants étrangers en 2019, la France est le cinquième pays d’accueil après les USA, le Royaume-Uni, l’Australie et l’Allemagne. Toutefois, son attractivité s’affaiblit tandis que de nouveaux pays attirent les étudiants (Arabie Saoudite, Canada, Chine…). C’est pourquoi en 2019, gouvernement, Universités et Grandes Écoles ont défini une stratégie pour accroître l’attractivité des établissements français à l’international et favoriser la mobilité des étudiants français.

L’objectif est de former 500 000 étudiants internationaux en 2027. Cette stratégie vise à renforcer l’attractivité de la France pour les étudiants étrangers, attractivité qui revêt des enjeux en termes de rayonnement, des enjeux géopolitiques, culturels et économiques. Nous verrons également comment les villes étudiantes et les territoires s'emparent du sujet.

Mots-clés : attractivité, enseignement supérieur, étudiant, qualité de vie, rayonnement, soft power, stratégie, université, vie étudiante, villes universitaires, France, International.
Illustration : Adobe Stock - ©Pixel-Shot

La publication est réservée aux membres fondateurs et partenaires de la Chaire A&NMT. Si vous disposez d’un accès, connectez-vous à votre espace partenaire pour lire la suite.